L'histoire derrière la légende

La tragédie d'amour de Hadja et Salma

Enregistrer dans mes favoris Enregistré dans mes favoris

La péninsule arabique regorge de mythes et légendes mêlant histoire et symbolisme, une multitude de personnages, de sentiments et d'événements mystérieux. Le folklore saoudien, dans lequel s'entrecroisent culture et traditions, raconte l'histoire de différents peuples, lieux et époques. La rubrique « L'histoire derrière la légende » vous propose de découvrir l'origine de ces contes légendaires, à commencer par celui « des deux amoureux et de leurs montagnes ».

Comme tout mythe populaire, ce récit suscite une controverse concernant l'époque et le déroulement des faits. Laura Strachan, Professeure d'anthropologie à l'Université Prince Mohammad de Dhahran, affirme qu'il existe probablement plusieurs légendes similaires, mais légèrement différentes, dans tout le pays.

 

Les sommets du mont Chammar, Hadja et Salma

 

Hadja et Salma sont deux sommets jumeaux de la région montagneuse du Chammar, dans le nord-ouest de la province de Haïl. Ces montagnes tirent leur nom de l'histoire d'amour tragique de Hadja et Salma, qui remonte à l'Arabie pré-islamique.

Les deux amoureux, qui appartenaient à des tribus différentes, se seraient enfuis suite aux tensions et à la désapprobation suscitées par leur relation. Plusieurs versions racontent que les frères de Salma n'ont pas permis à Hadja d'accepter la demande en mariage de Salma. Une autre version narre que ce sont les parents des jeunes amants qui s'y sont opposés. Dans certaines versions de la légende, Salma et Hadja sont tragiquement tués, l'un au sommet de la montagne située au sud de Haïl, et l'autre au sommet de la montagne qui se trouve au nord de la ville.

Heureusement, l'amour entre Hadja et Salma n'a pas disparu avec eux. Selon plusieurs adaptations de l'histoire, il s'est renforcé jusqu'à devenir assez fort pour déplacer des montagnes. Lors de recherches menées dans plusieurs villages situés dans des aires protégées à proximité de Riyad, Laura Strachan a entendu des histoires similaires.

« J'ai entendu cette histoire, mais j'ai pensé qu'il s'agissait d'une légende de la région de Riyad », dit-elle. « Elle parlait de deux montagnes et de la façon dont elles se rapprochaient parce qu'elles s'aimaient. »

  • Anecdote : Il y a une autre histoire d'amour « géologique » en Arabie saoudite : le cratère d'Al Wahbah est un vestige de l'activité volcanique situé à environ quatre heures de route au nord-est de Djeddah. La légende dit que le site est né de l'histoire d'amour entre deux montagnes. Celles-ci étaient tellement amoureuses que l'une d'elle s'est arrachée pour rejoindre l'autre, ne laissant qu'un creux scintillant (ou lac de sel) au fond du cratère.

Selon Laura Strachan, il se peut que ces mythes aient été utilisés un peu partout pour expliquer des phénomènes volcaniques. « Au fond, il s'agit d'une population nomade qui essaie d'expliquer l'origine et l'existence d'éléments topographiques », explique-t-elle. « Ils n'avaient pas l'instruction nécessaire pour comprendre la tectonique des plaques et ils l'ont remplacée par la volonté de ces amoureux. »

La légende d'Hadja et Salma se perpétue à travers le tourisme, la littérature et le spectacle (en 2016, elle a été l'une des trois histoires d'amour de la série télévisée proposée par l'écrivain et animateur Mohsin Shaikh Al-Hassan). De plus, comme toutes les légendes populaires, elle continue à se transmettre par le bouche à oreille.

 

Activités et sites d'intérêt à proximité des montagnes de Hadja et de Salma

Visitez la maison de Hatem al-Taï, poète arabe légendaire

 

Poète arabe du VIe siècle appartenant à la tribu Tayy, Hatem al-Taï est une icône vénérée pour son altruisme et sa générosité. On retrouve même sa légende dans les célèbres contes des Mille et Une Nuits, ainsi que dans de nombreux poèmes, films et émissions de télévision. Sur le versant nord-ouest du pic d'Hadja, les visiteurs peuvent visiter les vestiges de son palais et le petit cimetière voisin où Hatem serait enterré.

Découvrez l'histoire des émirs de Haïl

 

Découvrez trois châteaux en plein cœur de la ville de Haïl, capitale de la province homonyme. Le plus ancien et célèbre est le fort d'A'arif. Sa construction a débuté au XVIIe siècle sous l'égide de la famille Al Ali, et des parties ont été ajoutées sous le règne de la famille Al Rashid. Située au sommet d'une montagne, la forteresse est visible depuis tous les coins de la ville. Pendant le règne saoudien, A'arif était un lieu de rassemblement pour observer la lune du ramadan et tirer le coup de canon de l'iftar, qui marquait la fin du jeûne quotidien.

Bâti dans les années 1800, le château de Barzan est le second plus ancien des palais. L'édifice mesurait autrefois plus de 300 000 m². Bien que la majeure partie du château ait été détruite en 1921, vous pouvez encore admirer l'une de ses tours dans le centre-ville.

Le plus récent est le château d'Al-Qishlah, construit dans les années 1940 pour protéger les troupes, puis utilisé comme prison, avant que le gouvernement n'en fasse un monument historique.

Goûtez aux délices du Moyen-Orient 

 
Après vous être mis en appétit, déjeunez ou dînez au restaurant Al Turathi, qui propose de savoureux plats du Moyen-Orient, comme le poulet mandi, et possède toute une collection de pièces d'antiquité ornant ses deux étages.

Planifier votre visite

 
Commencez à planifier votre voyage en Arabie saoudite dès aujourd'hui. Grâce à ses 13 grands aéroports, dont celui de Haïl, desservis par de nombreuses compagnies aériennes, vous pouvez facilement vous rendre et vous déplacer dans le royaume saoudien.
 
- Lisa Zimmermann

Voyagez de façon responsable

Voyagez de façon responsable

Faites pivoter votre appareil.
Votre fenêtre est trop petite. Agrandissez-la pour profiter d'une meilleure expérience.