Art en plein air en Arabie saoudite

Galeries d'art à ciel ouvert

Découvrez l'art saoudien en plein air

Enregistrer dans mes favoris Enregistré dans mes favoris

Guide de l'art en plein air

Accident! (Crazy Speed) de Julio Lafuente

Les sculptures de Djeddah

Djeddah est un lieu incontournable pour les amateurs d'art à ciel ouvert. Le mérite revient en grande partie à son ancien maire. Inspiré par son séjour à l'université d'Alexandrie, en Égypte, Mohamed Said Farsi a développé une passion pour l'urbanisme et rêvait d'embellir Djeddah. Pendant son mandat, de 1972 à 1986, il n'a cessé d'acquérir de remarquables œuvres d'artistes saoudiens et internationaux, et ses efforts ont porté leurs fruits. Farsi a fait installer 400 statues de Henry Moore, Victor Vasarely, Mustafa Senbel, Joan Miró, Jean Arp et d'autres grands artistes, sur la corniche de Djeddah et dans plusieurs quartiers de la ville.

Notre conseil: suivez cette carte pour voir des statues comme Accident! (Crazy Speed) de Julio Lafuente, qui représente cinq voitures encastrées dans un bloc de béton et se trouve sur la corniche nord, dans le quartier d'Obhur, ou encore The Fisherman's Net de Mustafa Senbel, située sur la corniche centrale, dans le quartier de Ruwais.

Le parc de sculptures à ciel ouvert de Djeddah

Le parc de sculptures à ciel ouvert de Djeddah

Avec le temps, de nombreuses œuvres acquises par Farsi ont commencé à se détériorer à cause du sable, du sel et de la chaleur. Ainsi, en 2011, la mairie de Djeddah et le centre culturel Art Jameel ont entrepris un projet de restauration à grande échelle. Ils ont déplacé 21 statues sur la corniche de Djeddah pour créer le parc d'Al-Hamra'a, le plus grand musée à ciel ouvert d'Arabie saoudite. Profitez de la brise de la mer Rouge pour vous promener dans ce parc de 7 km² le long de la corniche. Vous y trouverez des œuvres de Henry Moore, comme Oval With Points, ainsi que celles de Victor Vasarely, comme Balance in Air, une sculpture aux formes géométriques et aux couleurs attrayantes emblématiques de l'artiste.

Après sa rencontre avec Vasarely en 1981, Farsi a écrit : « Dès notre première conversation, j'ai pu percevoir son esprit jeune, vigoureux et entreprenant. Il était enthousiaste à l'idée de présenter continuellement de nouvelles idées et suivre le rythme de notre monde en rapide évolution. Il pensait que tout nouveau matériel artistique devait être utilisé sur les panneaux publicitaires, dans les stations de métro, les arrêts de bus et d'autres endroits de ce genre. La culture populaire, soutenait-il, doit être visible partout et aux yeux de tous. »

L'Année de la calligraphie

L'Année de la calligraphie

En 2020, le ministère saoudien de la Culture a lancé l'Année de la calligraphie arabe, une initiative visant à donner la possibilité aux personnes, aux entreprises, aux organismes gouvernementaux et aux associations, de partager des idées pour promouvoir l'art de la calligraphie arabe. Les œuvres de street art, qui fleurissent dans les tunnels et les rues de Riyad, ainsi que les opérations d'embellissement de la route de La Mecque à Sakaka, sont les fruits de cette initiative. Le ministère de la Culture a également lancé une plateforme en ligne gratuite pour l'apprentissage de la calligraphie arabe et des arts décoratifs islamiques.

Des installations artistiques en miroir et plus encore

Des installations artistiques en miroir et plus encore

Le Maraya (nom signifiant « miroir » en arabe) d'Al-Ula est un cube de 5 000 m² qui reflète le désert environnant. Son architecture extérieure vaut vraiment le détour. De plus, le Maraya accueille des concerts, des expositions interactives, des pièces de théâtre immersif et plus encore. Derrière la scène, une baie vitrée amovible de plus de 800 m² s'ouvre pour révéler les paysages d'Al-Ula.

Cela vous inspire ? L'Arabie regorge de sites uniques en leur genre. Cliquez ici pour découvrir les endroits les plus incroyables à visiter.

Un regard vers l'avenir : le projet Art Riyadh

Un regard vers l'avenir : le projet Art Riyadh

Art Riyadh est l'un des quatre grands projets d'amélioration de la qualité de vie en cours de développement dans la capitale saoudienne. Le projet vise à transformer la ville en une galerie à ciel ouvert pour favoriser, entre autres, l'expression créative, la participation des membres de la communauté artistique saoudienne et internationale, et la transmission du savoir. L'objectif est d'installer plus de 1 000 œuvres emblématiques dans les espaces publics de Riyad : quartiers résidentiels, parcs, jardins, arrêts de transports publics, carrefours, ponts, entrées de la ville et sites touristiques. Cette initiative s'inscrit dans un plan de développement de grande envergure, le plan Vision 2030, et se décline pour l'instant en 11 projets :

● Urban Art Lab: galeries installées sur les places de la ville pour présenter les œuvres d'artistes connus et favoriser le dialogue entre les artistes et les habitants de Riyad

● The Joyous Gardens: aires de jeux conçues par des artistes célèbres pour les squares de quartier

● Jewels of Riyadh: installation d'œuvres d'art primées à proximité d'attractions touristiques

● Welcoming Gateways: des portes d'entrée de la ville au design unique et impressionnant

● Art on the Move: installation de sculptures aux principaux carrefours de la ville

● Art in Transit: exposition d'œuvres d'art aux arrêts de bus et dans les stations de métro

● Urban Flow: passerelles artistiques conçues pour favoriser l'interconnectivité dans la ville et encourager les habitants à marcher

● The Hidden River: éclairages artistiques sur les ponts et les viaducs

● Garden City: collection permanente de sculptures et autres œuvres d'art dans un jardin central de Riyad

● Riyadh Icon: un monument emblématique unique pour rendre la ville de Riyad reconnaissable

● Noor Festival: un événement annuel dédié à l'art interactif reposant sur les illuminations

— Lisa Zimmermann

Voyagez de façon responsable

Voyagez de façon responsable

Faites pivoter votre appareil.
Votre fenêtre est trop petite. Agrandissez-la pour profiter d'une meilleure expérience.