Voyager pendant le mois sacré

Le ramadan à Djeddah

Enregistrer dans mes favoris Enregistré dans mes favoris

Le ramadan, qui est l'un des mois les plus importants de l'année pour les musulmans, marque la première révélation du Coran au prophète Mahomet. Outre un jeûne long d'un mois, il s'attache particulièrement à la charité et à la contemplation spirituelle. À la fin du ramadan, l'Aïd el-Fitr est un jour férié durant lequel les rues s'animent dans la joie et la bonne humeur. Une multitude d'événements festifs prennent également place dans tout le royaume.

 

Les non musulmans visitant l'Arabie Saoudite à cette période sont invités à s'immerger dans les célébrations annuelles, et, pour cela, la ville cosmopolite de Djeddah offre un mélange parfait entre tradition et modernité. Voyagez dans le passé avec des traditions Hijazi plusieurs fois centenaires, mais découvrez aussi les façons contemporaines dont les jeunes générations d'habitants de Djeddah respectent le mois sacré du calendrier islamique.

 

Pour profiter au mieux de votre séjour à Djeddah durant le ramadan, vivez comme les locaux et conservez votre énergie durant la journée. Le jeûne, ou sawn, étant respecté de l'aube au coucher de soleil, de nombreux magasins, restaurants et cafés sont fermés dans la journée. Planifiez vos excursions à la nuit tombée, à la lueur chaleureuse des lanternes fanoos, lorsque les rideaux s'ouvrent et que la ville reprend vie.

Sample alternative image text

Un voyage dans le temps dans le quartier d'Al Balad

Le centre historique de Djeddah est incontournable si vous souhaitez découvrir les traditions séculaires du ramadan de la région du Hedjaz. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, le quartier d'Al Balad, qui signifie « la ville », demeure le cœur vivant de Djeddah. Durant le ramadan et l'Aïd, ses balcons ouvragés permettent de profiter de scènes animées et parfumées grâce à un attrait indéniable : les stands de street food, ou bastas.

 

Des centaines de stands sont érigés après l'Isha, la dernière prière du jour. Les marchands revêtent des turbans Hijazi traditionnels et chantent pour promouvoir les recettes les plus populaires de la région. La plupart de ces chefs apparaissent uniquement durant le ramadan et retrouvent une foule de fans aussi fidèles qu'affamés.

 

Les plats préférés de tous incluent le balila, une salade de pois chiches bouillis servie avec des petits légumes marinés au vinaigre, et le kebda, du foie frais préparé à la demande. Ils s'accompagnent d'un grand choix de jus de fruits frais et de zbib (des raisins et de la menthe).

 

Durant l'Aïd, les rues d'Al Balad regorgent de couleurs vives : les habitants revêtent leurs plus beaux atours, et les plats servis sont bien plus sucrés. Certaines spécialités ne sont servies que durant le ramadan, comme les crêpes gatayef fourrées à la crème, mais vous pourrez aussi découvrir des mamouls fourrés aux dattes, des pâtisseries portant le nom de kunafa et des bouchées sucrées appelées lugaymat. Les enfants, qui se voient offrir de l'argent par leur famille, se dirigent vers des dizaines de stands vendant des bonbons, du pop-corn, des jouets et des jeux traditionnels.

Sample alternative image text

Un ramadan moderne

Durant une journée typique du ramadan, seules les vagues de la mer Rouge peuvent se faire entendre sur la magnifique corniche de Djeddah. En revanche, les soirées sont très animées avec de la musique, des rires et des feux d'artifice occasionnels alors que les familles se retrouvent pour rompre le jeûne avec l'Iftar.

 

Cette promenade rénovée longue de 4 km, avec ses aires de jeux, ses places et sa connexion Wifi, représente la Djeddah contemporaine. Au cours des dernières années, elle a accueilli des événements ultramodernes pour le ramadan, comme un spectacle de lumière composé de 300 drones.

 

Toutefois, alors que les groupes de tous âges se rassemblent sous les palmiers illuminés et qu'une douce lumière jaillit des belles mosquées érigées au bord de l'eau, les thèmes fondamentaux du ramadan, la spiritualité et la communauté, demeurent aussi forts sur la corniche que dans le quartier d'Al Balad.

 

Les visiteurs non musulmans sont les bienvenus dans les mosquées durant le ramadan, mais il est conseillé d'éviter les heures de prière, afin de respecter les pratiquants.

 

À Djeddah, la culture contemporaine du ramadan comporte également des lieux climatisés : les centres commerciaux. Le Mall of Arabia, le Roshan Mall et le Red Sea Mall sont particulièrement prisés pour leurs restaurants, leurs cafés et leurs boutiques.

 

Le mois de la charité

Le ramadan étant également le mois de la charité, des bazars temporaires sont érigés à Djeddah. Ils vendent généralement des objets artisanaux, mais certains proposent des vêtements gratuits aux personnes moins favorisées, tandis que d'autres, comme le populaire Bisat Al Reeh, au centre international des expositions de Djeddah, voient des marques connues effectuer des dons à des œuvres de charité locales.

 

Les visiteurs se verront sans doute offrir à manger et à boire s'ils se trouvent dans le centre-ville quelques minutes avant le coucher du soleil, car des bénévoles se rassemblent souvent aux panneaux Stop pour distribuer des dattes, du babeurre, de l'eau et des repas chauds aux automobilistes et aux passants, afin que chacun puisse rompre le jeûne au moment voulu.