pink rose petals in a tin basket

L'artisanat historique de Taïf

La ville des roses

Enregistrer dans mes favoris Enregistré dans mes favoris

Au printemps, la ville de Taïf fleurit dans des tons roses et rouges. Le spectacle commence par les rosiers de la vallée du wadi Mahram, se poursuit avec ceux plantés plus haut à Al Hada, et se termine avec ceux qui ornent les flancs d'Al Shafa, les montagnes au sud de la ville, à 2 500 mètres d'altitude. Les roses de Damas, aux 30 pétales délicatement et intensément parfumés, sont bien plus que des beautés naturelles. Elles sont indissociables de l'économie et de l'identité de la ville.

  

Dans la « ville des roses », plus de 900 exploitations produisent plus de 300 millions de fleurs chaque printemps. Les récoltes sont réparties entre les usines de la ville, puis distillées en eau de rose ou en huile essentielle de rose, ou attar, l'une des plus chères au monde. Avec son arôme fort et complexe, l'eau de rose est utilisée comme parfum à elle seule, ou entre dans la composition de parfums de luxe signés Chanel ou Guerlain.

  

En Arabie Saoudite, 11 régions accueillent différents événements durant leur propre « saison ». Ainsi, durant la saison de Taïf, une partie du parc Al Rudaf se transforme en village des roses. Dans une atmosphère animée, des danses, des jeux et des expositions sont consacrés aux roses. Certaines parties du parc sont recouvertes de fleurs, et les producteurs de roses de la région présentent leurs plus belles créations.  

lush rose bushes on an orchard

Non loin du centre de Taïf, l'Al Gadhi Rose Factory est l'une des plus anciennes et des plus grandes de la ville. Durant la saison de la récolte, de début mars à fin avril, elle est ouverte aux visiteurs, qui peuvent voir les fermiers locaux attendre à l'extérieur que leurs pétales de roses soient pesés sur des balances anciennes. Au cours de cette période, les 100 alambics en cuivre traditionnels de l'usine, installés sous un toit en tôle ondulée, fonctionnent pratiquement en permanence. Chaque alambic distille des dizaines de milliers de pétales à la fois pour créer quelques litres d'eau de rose et, les bons jours, 80 millilitres d'huile de rose pouvant atteindre jusqu'à 1 600 SAR (environ 395 EUR). Durant la saison, une équipe de 15 personnes surveille la distillation de 100 millions de pétales de roses, en travaillant quasiment 24h/24. Le sol de la pièce centrale, où les visiteurs peuvent admirer des vitraux et des lustres, est recouvert d'une couche épaisse de pétales de roses.

  

La famille Gadhi gère l'usine depuis près de 100 ans, en affinant en permanence un processus plusieurs fois centenaire, mais toujours délicat, tout particulièrement lorsqu'il s'agit de collecter l'huile pure, que beaucoup considèrent comme la meilleure de Taïf. Dans les années 1970 et 1980, Khaled ben Abdelaziz Al Saoud, roi de l'Arabie Saoudite, venait acheter la production entière d'huile de la saison. Aujourd'hui encore, des sheikhs venus des Émirats arabes unis paient d'énormes sommes pour des litres d'huile de rose pure d'Al Ghadi. L'huile de rose, en effet, est considérée par beaucoup comme un cadeau témoignant du plus grand respect d’autrui dans la culture arabe. Une fiole d'huile de rose est également un souvenir typique pour les pèlerins qui se rendent à la Mecque, où l'angle du Yémen de la Kaaba, dans l'enceinte de la Mosquée sacrée, est parfumé de son arôme.

  

Le statut spécial des roses dans cette région du monde est un mystère de la nature. L'histoire veut que les roses aient été apportées à Taïf depuis les Balkans et la Turquie, dans la seconde moitié du XIVe siècle, par des marchands et des entrepreneurs qui voulaient la faire pousser à proximité de la Mecque. Les rosiers n'étaient pas différents de ceux cultivés en Turquie, en Bulgarie, en Iran ou en Inde, mais la qualité du sol et la température présente sur les hauteurs de Taïf ont donné naissance à des pétales particulièrement parfumés.

Sample alternative image text

Les roses parfument l'air des matins de printemps à Al Hada et à Al Shifa, lorsque les cultivateurs se lèvent bien avant l'aube pour cueillir des fleurs à la lumière de lampes torches. En effet, une exposition excessive au soleil réduit le parfum des pétales. Même lorsque les pétales sont distillés dans des alambics hermétiques, comme ceux de l'Al Gadhi Factory, la production d'huile de rose n'est pas garantie. Le processus demeure soumis à une alchimie évoquant parfois la magie.


Si vous voulez acheter de l'huile ou de l'eau de rose, dirigez-vous vers l'Al Gadhi Rose Factory ou la petite boutique de l'usine, sur le marché central de Taïf. Une petite bouteille coûte aux alentours de 50 SAR (environ 12 EUR). À la boutique, vous pourrez généralement rencontrer Omar et Abdullah Al Gadhi, deux des cinq frères de la seconde génération de la famille propriétaire de l'usine. En face, vous trouverez Al Kamal, la petite échoppe d'un autre producteur familial d'eau et d'huile de rose qui possède une usine à Al Hada, un petit café servant du thé à la rose et un petit jardin où sont plantés des rosiers hauts de plusieurs dizaines de centimètres. La boutique Al Kamal propose plus de produits que la famille Al Ghadi, comme des lotions, des savons, des parfums d'ambiance, des mouchoirs parfumés et des parfums maison réalisés avec de l'attar.

  

Vous pourrez également visiter les petites fermes de la région en compagnie de guides locaux comme Khalid Sherbi, dont les connaissances en anglais sont aussi irréprochables que la connaissance qu'il a de sa ville natale. Au cœur des abricotiers de la vallée du wadi Mahram ou sur les hauteurs des montagnes d'Al Shifa, vous verrez ainsi tout le travail nécessaire pour produire ce parfum adoré des pèlerins, des sheikhs et des rois.


Horaires d'ouverture

L'Al Gadhi Rose Factory est ouverte du dimanche au jeudi de 9h30 à 14h30. Les boutiques Al Gadhi et Al Kamal, dans le souk de Taïf, vous accueillent du samedi au jeudi de 9h00 à 14h00, puis de 16h30 à 23h00.