The Hejaz Railway

Une ère révolue

Chemin de fer du Hedjaz

Enregistrer dans mes favoris Enregistré dans mes favoris

La longue ligne ferroviaire du Hedjaz fut créée pour que les pèlerins musulmans venus de Damas, en Syrie, puissent rejoindre les villes saintes de la Mecque et de Médine. Malheureusement, endommagée à plusieurs reprises, elle cessa d'être exploitée moins de vingt ans après ses débuts. Aujourd'hui, vous pouvez observer ses vestiges brûlés par le soleil dans le nord-ouest de l'Arabie Saoudite : rails recouverts de sable, gares abandonnées et locomotives rouillées.

 

La ligne visait à établir un lien entre Constantinople et la région saoudienne du Hedjaz, où se trouvent les sites les plus sacrés de l'Islam, afin de raccourcir le trajet des pèlerins effectuant le Hajj. Les travaux de construction commencèrent en 1900 et la plus grande partie de cette ligne longue de 1 600 km, entre la Syrie et Médine, fut achevée en 1908. Le dernier tronçon, qui devait permettre d'accéder à la Mecque, ne fut jamais construit.

 

Des sections de la ligne furent attaquées par Lawrence d'Arabie et ses alliés arabes durant la Première Guerre mondiale et en 1918, moins de 20 ans après le début du projet, la ligne était en ruine. Elle fut officieusement abandonnée en 1920.

 

 

Vestiges du chemin de fer du Hedjaz

 

Les vestiges les plus accessibles se trouvent à Médine et à Tabuk, où les deux plus grandes gares de la ligne furent construites, et ont été depuis rénovées. Grâce aux locomotives et aux centres d'informations, vous pourrez vous immerger dans l'histoire brève, mais poignante, de cette ligne ferroviaire.

 

Dirigez-vous vers le musée, abrité dans l'ancienne gare de style édouardien, pour voir de nombreux objets, manuscrits et photos d'une ère désormais disparue. Certains datent des débuts de la ligne, et d'autres de bien avant. Plus au nord, à Tabuk, vous trouverez l'une des gares les mieux préservées, une locomotive et une voiture restaurées, ainsi que d'autres objets d'époque.

Sample alternative image text

Gare du Hedjaz

Pour une expérience plus parlante, vous aurez besoin d'un SUV et d'une carte. À une heure au nord-ouest de la route qui mène de Médine à Al Ula, vous trouverez la gare d'Al Buwayr, où vous pourrez voir un train presque complet avec de nombreuses voitures, ainsi que les ruines d'une gare et d'un fort, depuis lesquels les soldats protégeaient la ligne de chemin de fer. La zone est protégée par un grillage mais le site est clairement visible.

Enfin, ne manquez pas les ruines à Huraymil. En périphérie de la ville, suivez la route qui passe dans les montagnes sur environ 4 km. Vous pourrez ainsi voir les vestiges d'une autre gare et d'un autre fort, ainsi que la carcasse rouillée d'une grande locomotive couchée sur le flanc dans le sable.

Sample alternative image text

Voyagez de façon responsable

Voyagez de façon responsable