Le comique Talal Al Shaikhi se produit sur scène à l'AlComedy Club

Une scène stand-up naissante

Comédie et humour saoudiens

Enregistrer dans mes favoris Enregistré dans mes favoris

Le premier club de comédie d'Arabie saoudite, l'AlComedy Club (initialement nommé Jeddah Comedy Club), fut ouvert en 2012 à Jeddah par l'humoriste Yaser Baker, qui, avant d'ouvrir son établissement, n'avait nulle part où perfectionner son art. La scène humoristique s'est depuis développée dans le royaume, portée par la visibilité des humoristes sur Twitter, YouTube et d'autres réseaux sociaux.

Les femmes humoristes ne sont pas en reste. L'une des premières humoristes saoudiennes, qui s'est également produite à l'AlComedy Club, a lancé sa carrière sur YouTube avec son émission Noon AlNiswa. Selon elle, le plus grand obstacle qu'elle ait dû surmonter en tant qu'humoriste est le même que celui contre lequel buttent les femmes humoristes du monde entier : l'idée que les femmes ne sont pas drôles. (En attendant, son émission, qui met en avant « le point de vue féminin », compte désormais plus de 300 000 abonnés !)

  • La comique Hatoon Kadi
    La comique Hatoon Kadi

    « Noon AlNiswa » compte désormais plus de 300 000 abonnés !

Stand-up en Arabie saoudite

La popularité du stand-up est difficile à expliquer, mais beaucoup disent qu'elle est due à la « bulle jeune » : 60 % de la population est âgée de moins de trente ans. Cette « bulle jeune » a accès à l'internet, qu'elle met à profit pour se constituer un public, et perfectionner ses talents à l'aide de vidéos d'autres humoristes sur des plateformes comme YouTube.

Les Saoudiens étant par ailleurs connus pour leurs talents de conteurs, le comique d'observation, bien que récent, n'est pas si éloigné de la tradition du royaume. La satire sociale et l'humour modeste sont également populaires, déclare Ammar Abdulghaffar, le responsable du marketing et des ventes de l'AlComedy Club, qui explique que Talal Al Shaikhi, tête d'affiche récente du club, est l'un de ses humoristes préférés : « Al Shaikhi parle des traditions du Ramadan de façon à la fois audacieuse et inoffensive ».

« La majorité des humoristes populaires de notre génération se sont produits au club » ajoute-t-il. Cela inclut trois des quatre stars du film à succès Shams al-Maaref, l'une d'entre elles étant une habituée des lieux. Bien qu'il n'existe qu'un seul club à l'heure actuelle, la direction prévoit d'ouvrir des clubs dans tout le royaume, et d'ajouter un programme en anglais, tous les spectacles étant actuellement en arabe, y compris les sketchs et les improvisations.

Un investissement dans le divertissement

En 2018, le prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud a autorisé l'ouverture des théâtres dans le royaume, et le gouvernement a promis d'investir 64 milliards de dollars dans le divertissement au cours de la prochaine décennie (outre les théâtres et les clubs d'humoristes, la construction d'un opéra est envisagée). Le stand-up a donc de belles années devant lui.

En attendant, si vous ne pouvez pas vous rendre à Jeddah, parcourez YouTube et Netflix (dont la série Humoristes du monde inclut deux humouristes saoudiens) pour découvrir la comédie et l'humour saoudiens.

 

Quels autres lieux de divertissement en Arabie saoudite ?

Il n'y a pas que la comédie dans le royaume ! Les étés saoudiens sont idéaux pour le tourisme, les aventures en plein air, la découverte de la cuisine locale et le shopping à ciel ouvert. En savoir plus.

 

— Didi Gluck

Voyagez de façon responsable

Voyagez de façon responsable

Faites pivoter votre appareil.
Votre fenêtre est trop petite. Agrandissez-la pour profiter d'une meilleure expérience.