Cuisine et repas en Arabie saoudite

Du petit-déjeuner au dîner

Cuisine et repas en Arabie saoudite

Enregistrer dans mes favoris Enregistré dans mes favoris

« La nourriture est un symbole d'hospitalité dans le golfe Arabique », explique Felicia Campbell, auteure spécialisée dans la nourriture de la région. « Dans la culture islamique et bédouine, nourrir un voyageur ou quiconque se présente à votre porte est un grand honneur, et cela est particulièrement vrai en Arabie saoudite », ajoute-t-elle. Le riz est servi sur d'énormes plateaux avec de la viande ou du poulet rôti. Il peut ainsi être partagé et mangé directement avec les mains dans un grand plat commun débordant de victuailles.

 

Quelles sont les spécialités traditionnelles saoudiennes ?

Qu'est-ce qui est habituellement servi dans ce grand plat commun ? La nourriture est largement liée au terroir. Étant donné que 95 % du territoire saoudien est recouvert d'un désert, comprenant notamment le Quart Vide (Rub Al Khali), de nombreux plats traditionnels sont l'héritage des caravanes de marchands et du mode de vie nomade des habitants du désert.

Le riz basmati et les épices de l'Orient étaient transportés par de longues caravanes, les citrons noirs séchés au parfum musqué arrivaient d'Oman, et le lait de chamelle et les dattes séchées étaient à la base de l'alimentation. (De nous jours, ils est cependant plus facile de trouver du lait de chamelle dans une boisson à la mode comme le latte). Aujourd'hui encore, les dattes et le qahwa (café moulu, légèrement torréfié avec des gousses de cardamome et aromatisé au safran ou aux clous de girofle) occupent une place importante dans l'hospitalité saoudienne. Ils sont habituellement offerts aux visiteurs et aux invités pour les accueillir dans un bureau ou une maison.

 

Petit-déjeuner, déjeuner et dîner en Arabie saoudite

Un petit-déjeuner saoudien typique est assez simple, explique Felicia Campbell, qui a passé plusieurs années au Moyen-Orient. « Il peut s'agir de dattes et de qahwa ou de pain au fromage. Les dattes et le café sont également consommés tout au long de la journée », dit-elle.

Le déjeuner est traditionnellement le repas principal de la journée. Il comprend presque toujours un plat de riz, tel que le kabsa, considéré comme le plat national de l'Arabie saoudite. Le kabsa est très parfumé (chaque famille utilise son propre mélange d'épices) sans être extrêmement épicé. Ce riz savoureux est garni de poulet rôti, de viande ou même de poisson. Il est également accompagné d'une salade composée et agrémenté d'une sauce tomate piquante servie séparément. De nos jours, le dîner est servi tard et il est plus léger. Il consiste en un sandwich, un plat occidental ou une soupe copieuse.

L'Arabie saoudite étant un pays musulman, on n'y sert pas d'alcool, mais un vaste choix de boissons s'offre à vous. Parmi les plus populaires, figurent les jus de fruits frais (de l'hibiscus à l'orange, en passant par la mangue) et les cocktails sans alcool, ainsi que le qahwa et toutes sortes de thé.

  • Café arabe et dattes

    Petit-déjeuner saoudien typique

    Café arabe et dattes.

  • Dans le sens des aiguilles d'une montre : kebsa à la viande, jarish, ragoût de viande, agneau mougalgal, tamis

    Déjeuner saoudien traditionnel

    Dans le sens des aiguilles d'une montre : kebsa à la viande, jarish, ragoût de viande, agneau mougalgal, tamis.

  • Ragoût de viande.

    Dîner saoudien typique

    Ragoût de viande.

Quels plats goûter dans les restaurants saoudiens

Les restaurants des villes cosmopolites comme Riyad ou Djeddah proposent des spécialités culinaires de tout le Moyen-Orient (et du monde entier). Il est donc parfois difficile de deviner quels sont les plats typiques de l'Arabie saoudite. Mais voici un indice : comparée aux autres cuisines du Moyen-Orient, la cuisine saoudienne est plus rustique et réconfortante. Elle se compose essentiellement de plats de riz copieux ainsi que de bouillies et de ragoûts délicieux. (Les pains sont tout aussi excellents, comme le ragag, un pain fin comme du papier, ou le paratha, encore plus répandu que la pita.)

Si vous voulez manger comme les Saoudiens, pendant le mois sacré du ramadan, commandez du jarish (également appelé haris) après le coucher du soleil. Cette bouillie d'agneau et de blé concassé est assaisonnée de poivre noir, de citron noir séché, de cannelle et parfois de clous de girofle.

Mis à part le kebsa, quelles sont les spécialités incontournables ? Vous pouvez goûter au salig, une bouillie crémeuse à base de riz blanc cuit dans un bouillon de poulet avec une touche de lait. Ce plat est légèrement assaisonné avec de la cardamome, du sel et du poivre noir, et servi avec du poulet bouilli ou rôti. Il y a aussi le tharid, un pudding de pain salé, préparé en ajoutant des morceaux de khoubz (pain fin) à un ragoût de poulet ou de viande, de légumes et d'épices saoudiennes. Si vous avez encore de la place pour le dessert, dégustez une kleicha, un biscuit très apprécié des Saoudiens et souvent rempli de dattes.

 

Où sortir manger en Arabie saoudite ?

Si vous êtes un bon-vivant, visitez KAEC. Cette nouvelle ville d'Arabie saoudite offre une scène culinaire dynamique allant des sandwicheries aux restaurants gastronomiques.

 

 

— Didi Gluck

Voyagez de façon responsable

Voyagez de façon responsable

Faites pivoter votre appareil.
Votre fenêtre est trop petite. Agrandissez-la pour profiter d'une meilleure expérience.