Tabuk: A History in Transit

Tabuk : une histoire en transit

Enregistrer dans mes favoris Enregistré dans mes favoris

Pendant de longues années, la région de Tabuk attira des pèlerins, des marchands et des voyageurs. Ancien arrêt le long du pèlerinage entre l'Égypte, la Jordanie et Médine, Tabuk fut aussi le site de peuplements de l'Empire byzantin. De célèbres explorateurs tels que Charles Doughty rapportèrent leurs observations sur la région et, aujourd'hui encore, celle-ci demeure un lieu d'expédition prisé des archéologistes et des voyageurs.

L'histoire de Tabuk est marquée par le passage de voyageurs qui traversèrent jadis cette région historique laissant derrière eux des épaves et des artéfacts :

  • Ship that has sunk and is still visible in water

    Le Titanic saoudien - Épave du Georgios G., Al Haql

    L'épave à demi submergée du Georgios G. suscite beaucoup la curiosité des visiteurs et fait depuis toujours l'objet de maintes légendes. Voici cependant sa véritable histoire : le navire était à l'origine un bateau cargo construit par les Britanniques qui avait plusieurs fois changé de propriétaire. Au début de l'année 1977, le navire appartenait alors à une société grecque transportant de la farine, mais par malchance un homme d'affaires saoudien en fit l'acquisition juste avant son naufrage. Prisonnier de la barrière de corail située au large de la côte saoudienne, le navire fut incapable de manœuvrer pour se libérer. L'équipage tenta de faire redémarrer le moteur provoquant ainsi des étincelles qui mirent le feu au navire. Après plusieurs jours d'incendie, il finit par couler.

  • Old railway trains in museum

    Chemin de fer du Hedjaz

    Le chemin de fer du Hedjaz, qui représentait jadis une immense ligne ferroviaire, fut inauguré en 1908. Il reliait Damas à Médine, en traversant la région du Hedjaz. Les travaux de construction durèrent 8 ans et, à l'époque, la ligne s'étendait sur 1 320 km. À l'origine, le chemin de fer était destiné à faciliter le pèlerinage des musulmans de Damas aux villes saintes de La Mecque et Médine. Le terrain présentait divers défis. En effet, une partie des rails nécessita la construction d'un tunnel et d'un grand pont. Plusieurs gares furent également construites le long de la ligne ferroviaire afin d'assurer un service essentiel aux voyageurs, comme fournir de l'eau. Le chemin de fer subit plusieurs attaques, dont la plus grave eut lieu pendant la Seconde Guerre mondiale. Diverses parties de la ligne ferroviaire furent détruites par T.E. Lawrence (alias Lawrence d’Arabie) et ses alliés. En 1918, moins de deux décennies après le début du projet, le chemin de fer était en ruines. La ligne ferroviaire fut officieusement abandonnée en 1920. Le musée renferme une vaste collection d'artéfacts, de manuscrits et de photographes d'une époque révolue. Certaines pièces datent de l'époque du chemin de fer, tandis que d'autres sont beaucoup plus anciennes.

  • Catalina Seaplane Wreckage

    Épave de l'hydravion Catalina - Ras Al-Sheikh Hameed

    L'hydravion Catalina, aujourd'hui une épave perdue sur un paisible rivage au beau milieu des eaux cristallines, atterrit en 1960 avec une famille américaine à son bord, qui fut par la suite retrouvée et emmenée à l'ambassade américaine de Djeddah.

Découvrez d'autres destinations

Voyagez de façon responsable

Voyagez de façon responsable

Faites pivoter votre appareil.
Votre fenêtre est trop petite. Agrandissez-la pour profiter d'une meilleure expérience.