La gastronomie de Yanbu

Enregistrer dans mes favoris Enregistré dans mes favoris

Quel meilleur endroit pour se réunir qu'autour d'une table ? Dans ce cas particulier, nous nous sommes assis pour savourer la cuisine raffinée de Yanbu.

En raison de son emplacement et de sa proximité avec la mer et les pays voisins, sa cuisine se compose de plats arabes et de fruits de mer. La gastronomie de Yanbu est ainsi un profil de saveurs à la fois familier et unique par rapport à la plupart des autres régions d'Arabie saoudite.

Bien que variée, la cuisine de Yanbu n'a pas beaucoup changé au fil des temps, à l'exception de quelques nouveaux plats qui ont été adaptés à son répertoire.

La gastronomie de Yanbu

Le dipyaza est l'un des plats de fête incontournables du petit-déjeuner lors de l'Aïd. Il est une sorte de version arabe du bol de muesli. Il contient généralement tout ou partie des ingrédients suivants : abricots secs, nectar d'abricot, sucre brut, ghee, cardamome, cannelle, noix mixées et autres fruits secs (comme les dates, les raisins secs et les figues).

Si vous mangez du pain le matin dans le style typique de Yanbu, il est plus probable que ce soit du fatoot. Ce pain léger et croustillant, qui serait originaire de Médine, est devenu un élément de base du petit-déjeuner. Son principal ingrédient est le yaourt.

Du fait de sa proximité avec la mer Rouge, la cuisine de Yanbu utilise principalement les fruits de mer dans ses recettes typiques. Le plat le plus célèbre de ce côté du littoral est le siyadiah, un plat traditionnel à base de poisson et de riz épicé, que se partagent la région Nord de l'Arabie saoudite et les pays limitrophes. Mais les Yanbuans ont une version différente de ce plat, incluant leurs épices et des poissons de saison.

La région a aussi sa version locale de la célèbre kabsa saoudienne, avec la conque (une sorte de coquillage) comme ingrédient principal du plat.

Le poisson séché est un aliment de base de la cuisine de Yanbu. Il est coupé, salé et gardé au sec pendant un certain temps, puis cuit dans n'importe quel plat de fruits de mer, surtout en hiver.

La région s'enorgueillit aussi de faire d'excellents ragoûts copieux, comme le molokhia au poisson, une spécialité de Yanbu Al Nakhal.

Une cuisine typique de Yanbu est marquée par une orchestration de saveurs. Du masharmal, un poisson cuit au four ou frit avec des agrumes servi avec une sauce tahini, jusqu'au mafti, un ragoût de poisson aromatique et réconfortant cuisiné avec du tamarin. Rien que l'odeur des plats éveille les papilles.

Aux côtés de ces mets locaux, on trouve des assortiments de riz influencés par le monde arabe, tels que le riz aux crevettes et le madoos (riz aux lentilles).

Les desserts font aussi partie de la cuisine de Yanbu et raviront les amateurs de sucré. On peut citer le mash'aba, une sorte de bretzel composé d'une pâte très fine mélangée à de l'eau de rose, arrosée de sirop et garnie de sésame ou de fruits à coque broyés ou râpés (comme les pistaches). On trouve également des biscuits comme le simsimiyah et le lawziyah, préparés respectivement avec des graines de sésame et des amandes.

Enfin et non des moindres, l'harissa, un gâteau à base de beurre et de farine de pois chiches, nappé de beurre ou de ghee et garni d'amandes. C'est un dessert à la fois riche et réconfortant que dégustent les Yanbuans, accompagné de café ou de thé arabes.

Découvrez d'autres destinations

Voyagez de façon responsable

Voyagez de façon responsable

Faites pivoter votre appareil.
Votre fenêtre est trop petite. Agrandissez-la pour profiter d'une meilleure expérience.